• Demos Kratos

LE RIC EN TOUTES MATIÈRES (ÉTIENNE CHOUARD)

Mis à jour : 28 mai 2019

Les mobilisations des Gilets Jaunes, des écologistes, des étudiants et des syndicats agitent tous les jours la France sans relâche. Nos luttes doivent converger pour que le peuple puisse prendre le pouvoir, mais la question c’est comment ? Il faut qu’on arrive à trouver une revendication commune qui nous permette de mettre en place toutes nos différentes demandes. Que ce soit de l’écologie, la hausse du SMIC, le rétablissement de l’ISF, etc.

J’ai été invité à animer une conférence avec Maxime Nicolle, Étienne Chouard, Yvan Bachaud et Léo Girod pour parler plus en détails de ce Référendum d’Initiative Citoyenne et de pourquoi ça devrait devenir la principale revendication des Gilets Jaunes.


Pour savoir ce qu’est le RIC nous somme allés poser quelques question à Étienne Chouard.

“C’est un scrutin dans lequel une population donne son opinion sur une question. Quand ce sont les gens eux-mêmes qui sont à l’initiative des questions posées. Comme pour l’instant, ce sont les puissants qui écrivent les constitutions, ils ne nous donnent pas le RIC pour qu’on n’ait pas l’initiative. Mais on devrait l’avoir, si on veut sortir de la misère, de la dominataion, de la difficulté à vivre. Si on veut établir la paix et la prospérité, il faudrait qu’on ait l’initiative. Il y a plusieurs pays où ça existe, et manifestement ça ne règle pas tous les problèmes, puisqu’ils ont le RIC et pourtant ils ont la capitalisme et ils ont des travailleurs asservis à leurs employeurs, ils manquent d’argent, ils ont des salaires insuffisants, malgré le Référendum.


Mais c’est parce que les Référendums ont été institués par les puissants et ils ont mis des tas de garde fous qui empêchent ces Référendums de concerner les questions stratégiques. Par exemple, en Italie, ils ont un RIC qui leur permet de contester des lois qu’ils trouvent mauvaises mais pas en matière fiscale. Alors que c’est une sujet essentiel, les citoyens devraient pouvoir à leur propre initiative contester l’impôt.


Si on ne garde que deux revendications, augmentation du Smic et des retraites, avec le RIC, ils va falloir qu'ils argumentent. Et parce que ce sont des démophobes, des anti-démocrates ça va se voir comme le nez au milieu de la figure parce que leur raisons vont être évidemment mauvaises.

Avec le RIC on reprend la main mais on reste dans le gouvernement représentatif. Mais du point de vue des gilets jaunes qui sont comme je les observe sur les ronds-points et les péages, ce sont des débutants constituants. Quand ils parlent du RIC, ils sont en train de quitter le législatif, et ils sont en train de s'occuper de la façon d'écrire les lois, pas des lois. Ils sont en train de muer, de quitter leur peau d'élécteur et de se transformer en citoyens, en adultes en disant 'c'est moi qui suis l'employeur, voilà comment ça va se passer, voilà comment on va écrire les lois, voilà comment on va contrôler les acteurs, voilà comment on va les punir, voilà comment vont être payés les parlementaires...


Je pense que les gilets jaunes sur les péages, sur les ronds-points, dans le froid, devraient intégrer le RIC dans leurs conversations, ensuite ils vont réfléchir aux médias, ensuite ils vont réfléchir à quel mode de scrutin pour désigner les représentants, une chambres ou deux chambres, élue ou tirée au sort, comment on contrôle les différents pouvoirs, comment on décide de créer de la monnaie ou supprimer de la monnaie.


C'est fabuleux ce que je vois sur les ronds-points et les péages quand j'y vais, c'est enthousiasmant. C'est littéralement les graines que je sème depuis dix ans qui sont en train de germer. Non seulement ils sont en train de s'occuper de leurs affaires mais ils sont en train de parler du RIC, de parler de constitution, ils sont en train de muter en citoyens, ils vont me faire une vraie révolution !”


Pour voir la vidéo complète :


Notre chaîne YouTube

Nos réseaux sociaux

  • Gris Icône YouTube
  • Facebook
  • Instagram
  • Gris Twitter Icon