• Demos Kratos

RAMASSER LE PLASTIQUE DES OCÉANS

Mis à jour : 28 mai 2019

L’association Wings of the Ocean vient de mettre à flots le Kraken, un voilier de 47 mètres qui a pour mission de ramasser le plastique des océans. Mais les courants entraînent les déchets loin de nos eaux européennes, la destination finale est donc les îles Caïmans où la trentaine de bénévoles commencera la dépollution des océans. Nous sommes allés sur place pour voir comment ce beau projet allait prendre vie.

Nous avons rencontré Julien Wosnitza qui est le Président de Wings of the Ocean.


“La première difficulté a été de trouver un bateau. Aucune banque ne nous a jamais suivi, on a enchaîné refus sur refus. On a dû demander à se faire prêter de l’argent par des particuliers. Notre plus grande chance c’est d’avoir des bénévoles, ce sont des gens qui participent directement et qui se sentent impliqués. Je ne suis pas dupe, ce n’est pas avec un seul plateau qu’on va réussir à récupérer tout le plastique des océans, par contre il y a certains points sur lesquels on peut agir, et pour ça il faut essayer de trouver des effets de levier qui nous permettent d’arriver au bout.

L’idée, c’est d’avoir un premier bateau, le Kraken, qui retire du plastique, directement dans les Caraïbes, on a les outils pour le faire sur le bateau. Qui fasse des études scientifiques relatives au plancton, à la pollution plastique, à l’acidification des océans et qui permette d’avoir plus de connaissances vis-à-vis du plastique. Et une fois que c’est fait, on pourra aller voir des grosses boîtes pour financer un projet pilote de dépollution à l'embouchure des fleuves. Et une fois que ce projet pilote sera financé, on pourra aller le présenter aux Nations Unies, pour le lancer aux dix embouchures des fleuves voire dans tous les fleuve du monde”.


Bénédicte : "J'avais envie de donner un sens et des valeurs qui m'étaient très chères à mon travail. Prendre soin de la planète, préserver l'environnement. Et je suis tombée sur l'offre pour être éco-volontaire sur ce bateau et en discutant plus avec Julien, je lui ai dit que je voulais faire plus qu'être éco--volontaire, et que je voulais travailler pour lui. Il m'a dit que j'avais un profil similaire au sien et qu'il recherchait quelqu'un comme moi, et il m'a dit 'go' pour l'aventure !"


John : "Je vois comment la pollution et d'autres choses ont réellement affecté la plongée aux îles Caïmans avec la destruction du récif et des animaux. Des mammifères marins coupés par du plastique. C'est une mission très utile et je suis très content d'en faire partie ! Je vois les jeunes sur ce bateau, ils réalisent ce qui arrive à la planète. Et ça va être à votre génération, la jeune génération de montrer l'exemple aux autres avant que ce soit trop tard pour vos enfants ! Votre enthousiame et votre concentration vont être la clé et je pense que chacun d'entre vous à bord a ça ! On va diffuser le message et plus de gens vont être conscients de leurs actions quotidiennes. Et j'espère,qu'on verra une amélioration durant notre vie, parce que pour l'instant au rythme où nous allons, l'océan meurt. Et si l'océan meurt, nous mourrons."


Elena : "On retire tous quelque chose d'être ici. On n'est pas juste là pour le projet, c'est très enrichissant pour nous aussi. Je me régale et repartirai riche de pleins de choses, autres que l'argent."


Pour voir la vidéo complète :

Sources :


L'association Wings of the Ocean :

https://www.wingsoftheocean.com/

Notre chaîne YouTube

Nos réseaux sociaux

  • Gris Icône YouTube
  • Facebook
  • Instagram
  • Gris Twitter Icon